Édito


Après le vote en faveur du "Brexit" au Royaume Uni et la confirmation de la sortie de l'Europe par son premier ministre , l'élection de Donald Trump aux Etats Unis marque le retour de la tendance isolationniste et la tentation du chacun pour soi.

Il s'agit à l'évidence d'une mauvaise nouvelle pour l'Europe et donc pour la France dont les entreprises vont se trouver pénalisées par la dévaluation de la livre sterling ou la mise en place de mesures protectionnistes par la nouvelle administration américaine.

Il s'agit aussi d'une mauvaise nouvelle pour l'économie mondiale, les périodes de replis s'étant toujours caractérisées par une aggravation des crises au travers de la diminution des échanges.

Cette situation appelle à une plus grande solidarité des pays de l'union européenne dans la défense de leur marché commun , de leur modèle social et de leurs choix environnementaux, comme dans le choix de leurs politiques d'investissement, ce qui passe par un dialogue approfondi sur la nécessité pour l'Europe de parler d'une même voix et de se prendre en charge.

Pour la France cette période d'incertitudes renforce le risque que comporte une remontée des taux d'intérêt , au regard de notre endettement excessif, dont la majorité est détenu par des fonds étrangers.

L'urgence des réformes s'imposent à tous les candidats par une redéfinition de la place et du rôle de l'Etat , par la suppression des structures inutiles qui ne doit plus être différée, par la transformation en profondeur du système éducatif et de la formation, par un recentrage des politiques publiques vers l'investissement et par la réappropriation des choix de long terme plutôt que par la culture de l'immédiat, qui a trop longtemps prévalue.

Notre pays disposent d'atouts considérables pour réussir , par sa géographie, le dynamisme de sa natalité, sa langue , la créativité de ses chercheurs , l'intensité des créations d'entreprises, la qualité de ses infrastructures, ce sont ces atouts qui doivent être mis en avant face à la tentation du replis.

Que cette année 2017 marque la capacité de nos concitoyens de croire en l'utilité de l'Europe et en l'avenir de la France , qu'ils choisissent avec clairvoyance le chemin de la réforme plutôt que celui du replis identitaire.

Bonne année à toutes et à tous

Michel Bouvard